CONFINEMENT (projet en cours)
2020
132 x 132 x 250 cm
aluminium, latex, cire, chaîne, motorisation
Le latex et la cire sont utilisés pour créer des peaux de murs de brique et un carrelage créant des passages entre corps et habitat. La fragilité est inhérente à ces éléments de construction et de décoration de par leur composition. Ils sont mis en scène afin de créer une tension par la suspension.
Grâce à une motorisation, le petit cube en latex au centre de la sculpture, fait des mouvements de haut en bas, s’élevant puis s’affaissant. Une respiration prend vie.
                  20190907_130053iwan.jpg           
PASSAGE
2019
90 x 90 x 30 cm
plâtre, pvc, métal, silicone, cire 
Le motif réalisé en mosaïque est un gros plan d’un vêtement qui reprend les codes d’une mosaïque byzantine. Le vêtement étant une façon d’évoquer le corps. La mosaïque vient recouvrir un rectangle de plâtre qui fait office d’élément architectural en tant que façade et lieu de passage. Deux toboggans, se rencontrent. Par les grumeaux de cire, la chute semble être en cour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  

MACHINISME
2018 Installation in situ
cire, chaîne, porcelaine, métal, résistances, tissus
Deux armatures en métal structurent l’installation dans l’espace créant une circulation verticale du regard. Comme un arrêt sur image, le potentiel mouvement des formes en série en transformation est suspendu. L’installation délimite des espaces plus ou moins fermés et se refermant sur eux même. Par les formes et les textures le corps est présent. La série de formes en cire s’inscrit dans une chaîne de production les transformant par la chaleur produite par des résistances. Les formes se liquéfies.

 

img_20180609_124754.jpg

ALTERCATION
2018
métal, moteur, roue, céramique crue
2m x 0.8m x 2.4m
La forme fractale, évocation de muquarnas, en prolongement des deux cabines réversibles est ici représentée de façon disproportionnée et est martelée de façon continue et répétitive par un mouvement de va et vient d’un pic qui détruit petit à petit la forme en céramique. La grue déplacée au fur et à mesure de l’exposition l’use et finalement détruit entièrement un coté de la pièce en céramique.

IMG_1367.JPG

SE TRAVERSER
2018
métal, chanvre, tissus, céramique, silicone, bois
3.6m x 3.6m x 1.8m
Les drapés sur les deux structures sont réversibles et ont des caractéristique opposés, l’un poreux, l’autre imperméable. La structure de métal est prolongée en son sommet de motifs ornementaux évoquant des muquarnas. Une clôture reprenant les arcs brisés d’architecture religieuse marque un territoire tout en étant ouvert au niveau du portail par lesquelles les rails de bois traversent les cabines.

17.JPG

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

CIRCUIT SUSPENDUE
2017
bois, bois cintré, PVC coloré avec de la cire, sangles d’épicéa
3.50 m x 2.5 m x 3.70 m
Réalisée dans le cadre de la résidence « Création en cours » programme soutenue par les ateliers Médicis et le ministère de la culture  https://creationencours.fr/projet/le-mouvement-cyclique/artiste/anais-gauthier/circuit-mecanique-et-psychique/
La cohabitation des formes dans l’espace existe grâce a un circuit fermé constitué d’un fuseau, sa bobine est un tube ou un liquide couleur sève a coulé, de courroies et de poulies. Ces éléments évoquent un mouvements cyclique ascendant et descendant. La construction de la structure principale repose sur les formes architecturales des charpentes dessinées par Violet Le Duc à échelle réduite. L’élément culminant s’inspire d’une chaire.