De l’Inconvénient de l’Anamnèse

pompe a eau, mosaïque, moteur, cire d’abeille, paraffine, silicone, bois, métal, latex, tissus, pompe, tuyau, liner, eau blanche
215 cm x 120 cm
2022

Sirupeux Linceuls
céramique et cire sur porte manteau mural métallique et porte serviette
60cmx 50cm et 35cm x 35cm
2022

Sirupeux linceuls sont des drapés débordant de gouttes, de dégoulinures en suspens marquant un trop plein, une impossibilité de contenir. Ces drapés aux couleurs acidulées sont entre un morceau de tissus et fragment de corps. Ils sont disposés sur des éléments de mobilier, espace du chez soi et de l’intime, un porte serviette et des patères murales.

Cette installation tend à mettre en image des états psychiques tout en créant un décalage, une mise à distance. J’ai poursuivi cette recherche notamment à partir de la notion de débordement et de chute à travers la forme d’une piscine dégoulinante, débordante. Un toboggan en latex proche d’une peau. Immergés dans un liquide blanc, des morceaux de drapés roses comme des fragments de corps informes et résiduels, laissent supposer une chute passée. Je mets en relation des éléments à la fois organiques et manufacturés, mêle des éléments architecturaux et du mobilier pour questionner les tensions dans le domaine de l’intime. Le mouvement intervient pour évoquer la trace d’actions passées et une respiration. La recherche est formelle mais elle aborde aussi le langage et les images qu’il convoque.